Responsable de formation
(H/F)

Télécharger l'appel à candidature complet

Poste à pourvoir du 02 septembre 2019 au 10 juillet 2020
CDD de remplacement à terme précis à 0.6 ETP 
Date limite de réception des candidatures au courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. , le 14 août 2019 à 17 h 00

 

 
Cadre pédagogique (H/F)
Télécharger l'appel à candidature complet

Poste à pourvoir à compter du 02/09/2019
CDI à temps plein
Date limite de réception des candidatures au courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. , le 14 août 2019 à 17 h 00

 

Chargé-e de Formation et d’insertion Professionnelle en CFA
Télécharger l'appel à candidature complet

Poste à pourvoir du 09 septembre 2019 au 30 juin 2020
CDD d'usage à temps plein
Date limite de réception des candidatures au courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. , le 27 août 2019 à 17 h 00

 

 Inscrivez-vous à notre lettre d'information pour suivre l'actualité de nos formations, dates d'inscription, évènements et journées d'études de nos 4 pôles (CFAS, IFOCAS, IRTS Montpellier, IRTS Perpignan) Picto LI b
> Lettre d'info octobre

> Lettre d'info novembre,

> Lettre d'info décembre

> Lettre d'info janvier

> Lettre d'info février

> Lettre d'info mars

> Lettre d'info avril

Retour sur la 3ème journée du réseau des référents handicap du 23 novembre 2016 qui a rassemblé 200 référents handicap et partenaiers de l'OETH.

 

 Brève OASIS déc 2016 1 002 copie

 Suite Brève OASIS déc 2016 1 002 copie

 
- Flyer

 
Presse et média :

 - Dans le dernier n° des ASH (n°3006), un article sur "OASIS, un tremplin pour l'accès aux métiers sociaux" initié par IFOCAS / IRTS, aujourd'hui porté par le CFAS : http://www.ash.tm.fr/consultation/sommaire.php?acronyme=ash


 - Sur le site internet de l'UNAFORIS, présentation du dispositif par Didier Vinches, Directeur du CFAS, Centre de formation d’apprentis spécialisés - Synergie-handicap – Oasis, et coordonnateur pédagogique national du projet : http://www.unaforis.eu/article/reseaunance-ndeg5


 BandOasis oeth cfas unaforis

 TabloFormations2018 K
Il existe plusieurs modalités d’inscription à l’IFOCAS après vérification de vos pré-requis.


Référent Handicap

Notre établissement dispose d’un Référent Handicap qui a pour mission d’accompagner les personnes en situation de handicap dans le processus de formation.
Il participe à leur accueil en proposant un entretien permettant d'analyser ses besoins spécifiques dans le cadre du parcours de formation en centre ou en entreprise : adaptations pédagogiques, matérielles, organisationnelles.
Il est ensuite à l'interface des différents acteurs pour coordonner les mesures de compensation du handicap (dossiers à constituer, aménagements...).
Enfin il anticipe la fin de formation et l'employabilité possible en informant la personne sur les acteurs relais, les dispositifs d'insertion.
Référent handicap de notre établissement : Mme C. Ducrocq Laures : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Nos formations à l'encadrement, au management, à l'ingénierie sociale, à la médiation

 

 

La formation tout au long de la vie

Formation professionnelle continue et approfondissements professionnels

 

 


 Logos Certif1719 Datadock

 

 

 

FicheSynthétique DEESSOccitanieP12 V5 Page 1vaedeess Page 1                                                               

                                                                            Par la VAE

 

 

Présentation DEESS (AG CRESS/21/06/2019)

Présentation Page 01

 


 

Additional Info

  • Le métier

    Le(la) dirigeant(e) d’entreprise de l’économie sociale et solidaire exerce son métier par une approche pluridisciplinaire et systémique prenant en compte les différentes dimensions de la vie et de la gestion de l’entreprise. Il/elle apporte à l’entreprise une vision du projet alliant la dimension sociale à l’économique. Il/elle gère la complexité des situations et arbitre en concertation avec les instances de décision les choix stratégiques et de pilotage. Le/la dirigeant(e) assume la responsabilité générale de la structure par délégation du conseil d’administration ou du conseil de direction.

    Il/elle exerce une responsabilité d’encadrement intégrant les objectifs stratégiques et de développement définis ;
    Il dirige et développe l’entreprise en étant garant(e) de l’objet social et de la viabilité économique ;
    Il anime en lien avec les instances politiques la gouvernance notamment par la mobilisation des parties prenantes ;
    Il assure les fonctions de développement stratégique et de déploiement de l’entreprise en lien avec les besoins du territoire et du marché ;
    Il conçoit et met en œuvre les conditions de réalisation d’activités d’utilité sociale à partir des besoins identifié ;
    Il gère et fédère les ressources humaines en prenant en compte la diversité des statuts (salariés, bénévoles, associés...) ;
    Il pilote l’activité selon le modèle économique défini et assure sa viabilité financière ;
    Il s’inscrit en tant qu’acteur du développement territorial économique et social de son territoire, en partenariat avec les différentes instances socio-professionnelles et politiques ;
    Il impulse une dynamique d’innovation sociale, voire technologique.

     

     

    Public :
    Dirigeant(e) d’une entreprise de l’Économie Sociale et Solidaire
    Entrepreneur (se) social
    Directeur(rice) ou gérant(e) d’une entreprise d’insertion
    Gérant(e) d’une coopérative
    Directeur(rice) d’un centre médico-social
    Dirigeant(e) d’une entreprise en reconversion de statut
    Futur(e) dirigeant(e) amené à prendre la succession d’une structure de l’Économie Sociale et Solidaire.

     

  • Formation

    Ce cycle vise le développement de la compétence managériale des dirigeants de structures de l’ESS pour une performance économique et sociale de leur entreprise.

    Le parcours complet du cycle de formation de dirigeant d’entreprise de l’économie sociale et solidaire est de 399 h (dont 7h de masterclasses) sur 56 jours et se déroule sur 24 mois à raison d’un séminaire de 2 jours toutes les 3 à 4 semaines.

     schema formation DEESS 131218

  • Le diplôme

    Certification professionnelle enregistrée au RNCP niveau I.

    Modalités de validation des compétences pour la certification DIRIGEANT D’ENTREPRISE DE L’ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE :

    La certification DEESS s’obtient par la validation de 6 blocs de compétences, capitalisant 3 unités de formation (stratégie, gouvernance et pilotage) :

    Bloc 1 - Réalisation d’un diagnostic systémique de l’entreprise de l’ESS 

    Bloc 2 - Elaboration du projet stratégique de l’entreprise de l’ESS 

    Bloc 3 - Animation des instances de la gouvernance, des acteurs et des partenaires autour du projet stratégique de l’entreprise de l’ESS 

    Bloc 4 - structuration et pilotage de la dynamique interne des relations humains en lien avec les valeurs et le projet stratégique de l’entreprise de l’ESS 

    Bloc 5 - Organisation et conduite de la production et du développement de l’activité 

    Bloc 6 - Organisation et conduite de la fonction économique et financière de l’entreprise en lien avec la stratégie définie

    Une unité reste acquise pendant 5 ans, à partir de sa date d’obtention. Les blocs de compétences obtenus restent valables sans limite dans le temps. Le/la candidat (e) a un délai de 5 ans pour présenter à nouveau les blocs qui n’ont pas été réussis.

    Le diplôme DEESS est acquis :


    Le jury statut sur l'octroi ou non des attestations de compétences des différentes unités constitutives de la certification et sur l’obtention du titre de Dirigeant d’Entreprise de l’Economie Sociale et Solidaire.

    Coût de la formation

    Coût : 11 571 € nets de taxe

  • Coût de la formation

    Financement OPCO (plan de développement des compétences, CPF, fonds mutualisés, professionnalisation...).

    La formation DEESS est inscrite sur la liste nationale interprofessionnelle des formations éligibles au CPF. Cette inscription donne droit au financement CPF.

     

     

  • Inscriptions

    Les modalités pour candidater :
    - Demande de dossier d’inscription jusqu'en juin 2019
    - Retour dossier d’inscription à une date fixée,
    - Pré sélection,
    - Dossier de financement,
    - Commission de supervision des candidatures,
    - Validation de la candidature.

    Nombre de participants : 12 à 16 personnes.

    Date de la prochaine session en Occitanie : 17 septembre 2019

    Cette formation est proposée dans 7 régions : Occitanie (Montpellier), Nouvelle Aquitaine (Bordeaux), Bretagne Pays de Loire (Rennes), Centre - Val de Loire (Orléans), PACA Corse (Marseille), Hauts-de-France (Amiens),  Auvergne Rhône Alpes (Lyon).

  • Contact
    • Renseignements et inscription (contenu des formations, démarche de financements...) :
      Nathalie MATHE :  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser./ 06 82 25 69 07
    • Référente pédagogique : Elisabeth Greppo : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
    • Référente administrative : Jia Liu :  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
    • Référente handicap : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

TabloFormations2018 K

 

Une conseillère formation à votre service

  • en vous apportant des réponses adaptées à votre situation,
  • En vous informant sur nos formations, sur les métiers du secteur social et médicosocial et sur les conditions d’exercice,
  • En vérifiant que vous puissiez répondre aux conditions d’admission en fonction de votre parcours/de vos diplômes au regard de la formation choisie,
  • En vous indiquant les allègements de sélection, les allègements et dispenses de formation auxquelles vous pouvez prétendre,
  • En vous orientant sur les financements possibles en fonction de votre statut et sur les démarches à effectuer pour clarifier votre projet de formation.

 

 

Référent Handicap

Notre établissement dispose d’un Référent Handicap qui a pour mission d’accompagner les personnes en situation de handicap dans le processus de formation.
Il participe à leur accueil en proposant un entretien permettant d'analyser ses besoins spécifiques dans le cadre du parcours de formation en centre ou en entreprise : adaptations pédagogiques, matérielles, organisationnelles.
Il est ensuite à l'interface des différents acteurs pour coordonner les mesures de compensation du handicap (dossiers à constituer, aménagements...).
Enfin il anticipe la fin de formation et l'employabilité possible en informant la personne sur les acteurs relais, les dispositifs d'insertion.
Nos référents handicap :
Pour Perpignan : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Pour Montpellier : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Nos Formations sans bac

 

Nos Formations avec bac (ou équivalence)

 

 

 

Financement :

 

  • En voie initiale : Des bourses sont possibles sous conditions de ressources sur le site

    Télécharger ce doc pour connaitre toutes les infos sur les Bourses

 

  • Les formations en apprentissage IRTS/IFOCAS

Apprentissage affiche2017

 

 

 Logos Certif1719 Datadock

Le CFAS (Centre de Formation d’Apprenti Spécialisé) est un centre de formation d’apprentis « hors murs » intervenant dans 5 départements de la région « Occitanie » (Aude, Hérault, Gard, Lozère, Pyrénées Orientales).

 

Il accompagne près de 250 jeunes par an vers l’emploi par la voie de l’apprentissage en milieu de travail ordinaire et favorise ainsi l’accès à toutes les formations en apprentissage proposées par la Région Occitanie aux personnes en situation de handicap :   https://www.laregion.fr/Guide-de-l-Apprentissage-2019-en-Occitanie#Telecharger-le-guide-de-l-apprentissage-2019


Le CFAS agit en partenariat avec tous les services publics ou privés concernés par la formation professionnelle, la santé et la citoyenneté afin de mettre en place un environnement favorable à une intégration sociale et professionnelle réussie.

 

Le CFAS est habilité à recevoir des personnes reconnues « travailleur handicapé » par la CDAPH (Commission des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handicapées), qui désirent entreprendre une formation en alternance : https://www.laregion.fr/Je-suis-Apprenti-e#formation.
L’accueil des apprentis s’effectue sur les antennes pédagogiques implantées au sein de divers CFA de la région :

 

La première année est consacrée à une remise à niveau scolaire, préparatoire au CFG (Certificat de Formation Générale du ministère de l’éducation nationale), et à la restauration d’une confiance en soi souvent altérée. Le développement et la consolidation des connaissances théoriques ainsi que le renforcement des qualités sociales, relationnelles et citoyennes sont visés.

 

Durant les deux années suivantes, alors que l’apprenti intègre le CFA du métier de son choix, et en supplément de sa semaine de formation au CFA, des soutiens personnalisés sont dispensés en lien avec les attentes de l’entreprise, des équipes pédagogiques et les besoins des apprentis.

 

Une aide spécifique aux examens est proposée afin d’optimiser et de valoriser les acquis personnels et professionnels à l’occasion des périodes de CCF (Contrôles en Cours de Formation) ou de contrôle terminal par épreuves ponctuelles.

 

Notre rôle de médiateur implique non seulement l’intervention rapide sur le lieu de l’apprentissage en cas de problème mais aussi un suivi régulier du projet par des visites, des bilans et des concertations avec tous les partenaires impliqués dans l’accompagnement (famille, services sociaux, structures médico-sociales.…).

Plaquette CFAS


Le CFAS c’est aussi :

- Synergie handicap dont les missions sont :


> de promouvoir et renforcer l’accès au contrat d’apprentissage des personnes en situation de handicap, et ce, quels que soient :

  • Leur handicap
  • Leur niveau de qualification
  • Leur âge

> de  favoriser la mutualisation des ressources, le soutien et l’accompagnement de personnes en situation de handicap concernées par des parcours complexes.
Ainsi, dans la continuité des actions menées depuis 2013 sur les territoires, nous poursuivons la mobilisation de l’ensemble des partenaires (référents handicap, prescripteurs, acteurs du monde économique, partenaires institutionnels, associations spécialisées, acteurs du secteur AIO) et la promotion des accompagnements en formation, dans une perspective d’insertion professionnelle sécurisée pour des personnes en situations de handicap.

> de développer des projets innovants au service de l’insertion des personnes en situation de handicap.

 

- OASIS : Dispositif national financé par l’OETH et l’UNAFORIS 


Avec 11 établissements de formation, ce dispositif consiste à accompagner vers la qualification par l’emploi des personnes en situation de handicap qui ont fait le choix des métiers du travail social.

Plaquette nationale

 


Une équipe pluridisciplinaire au CFAS

Le Formateur

 
Le formateur travaille en lien permanent avec trois acteurs de terrain chargés du suivi social, du suivi professionnel et du suivi administratif de l’apprenti. Aussi, est-il essentiel de s’inscrire dans une dynamique de collaboration pluridisciplinaire.


Ces temps de formation bien repérés permettront aux apprentis de se familiariser dans leur nouveau cadre de travail et d’évoluer en confiance à travers une :

  • Evaluation du niveau d’entrée,
  • Définition conjointe des objectifs individuels,
  • Identification des besoins de formation en fonction des objectifs individuels,
  • Réalisation d’un bilan en entreprise pour chaque apprenti, par trimestre,
  • Aide à l’appropriation des outils de formation,
  • Mobilisation du jeune dans la production régulière d’un travail,
  • Recherche de la libre expression des apprentis,
  • Favorisation de la communication inter apprentis,
  • Information du jeune sur le dispositif de formation du CFA,
  • Elaboration du dossier d’aménagement des conditions d’examen,
  • Contrôle des compétences et des attitudes générales,
  • Pilotage de l’organisation opérationnelle des soutiens en complémentarité avec le CFA, de la réalisation des cours de soutien et du suivi des jeunes de deuxième et troisième année au CFA et au CFAS
 

L 'accompagnateur d'insertion sociale (AIS)

 

  • Participe au développement des capacités d’autonomie et de responsabilisation de l’apprenti en étroite collaboration avec son milieu familial. Il apporte un soutien auprès des apprentis sur les temps pédagogiques dans le cadre d’une remédiation pédagogique.

L’accompagnement individualisé vise à renforcer l’équilibre psychique de la personne et contribue à réduire les difficultés d’adaptation sociale et/ou comportementale inhérente au handicap.

 

Le Chargé de Mission en Entreprise (CME)

 

  • Prospecte, informe et sensibilise les chefs d’entreprise sur les mesures relatives à l’apprentissage et les conditions spécifiques d’accès à l’emploi des personnes handicapées.
  • Accompagne la mise en place du projet d’apprentissage et assure les modalités techniques et administratives du projet.
  • Réalise un suivi professionnel en appui du dispositif et permet un soutien effectif auprès du maître d’apprentissage ou de l’employeur et de l’apprenti, durant toute la durée du contrat d’apprentissage.

 

A l’issue de la formation, il assiste l’apprenti dans le cadre de l’accès à l’emploi en partenariat avec les organismes compétents (CAP EMPLOI) et mobilise son réseau d’entreprises pour finaliser les projets d’insertion professionnelle.

 

 

La Technicienne Administrative

 

  • Accueille, informe sur le dispositif CFAS et gère administrativement les dossiers des apprentis.

 


 QUELQUES CHIFFRES :


  • 486 apprentis en situation de handicap sur 5 départements de la Région Occitanie :
    Une progression de 63 % en cinq ans

  • 100 % de réussite aux examens CFG et 83 % pour le CAP

  • 68 % de sorties positives et à un an 56 % sont en situation d’emploi

  • 90 % de taux de persévérance (% d’apprentis en situation de handicap qui ont mené leur contrat d’apprentissage à terme) = taux de rupture de 10 %

 

> Pour plus de précision :

L’enquête que nous menons chaque année sur la dynamique de l’apprentissage adapté.


A l’échelle de La Région Occitanie-Pyrénées-Méditerranée, il existe aussi le CFAS (CFA relais) sur le territoire Ouest du territoire : http://www.arseaa.org/etablissement/defi-centre-de-formation-dapprentis-specialise-cfas-relais

 

 Avec le soutien de :

PartenairesCFAS2018c

Additional Info

  • Conditions d'accueil
    L'engagement d'un contrat d'apprentissage peut se conclure entre le 1er juillet et le 31 décembre mais, sachant que la mise en place réclame parfois plusieurs mois, il est préférable d'engager le projet dès le mois d'avril. Les demandes sont réceptionnées par le secrétariat du CFAS et/ou par les chargés de mission entreprise. L’employeur, par la signature du contrat d’apprentissage adapté, engage la mise en œuvre du projet.  


    L'accès au CFAS est réservé aux personnes : 

    • Agées d'au moins 16 ans (dans l'année civile) et sans limite d'âge au plus;  
    • Titulaire d'une reconnaissance de travailleur handicapé ou bénéficiant d'une orientation en établissement ou service médico-social délivrées par Maison Départementale des Personnes Handicapées;  
    • S'orientant vers une formation qualifiante de niveau V (CAP / BEP) par la voie de l'alternance;  
    • Nécessitant une remise à niveau scolaire de base (lecture, écriture et maitrise des 4 opérations);  
    • En capacités de développer les qualités au travail en milieu ordinaire quelle que soit la nature du handicap;
  • La reconnaissance du travailleur handicapé
    Qu’est-ce qu’un « travailleur handicapé » ?

    « Est considérée comme travailleur handicapé, toute personne dont les possibilités d’obtenir ou de conserver un emploi, sont effectivement réduites, par suite d’une altération d’une, ou plusieurs fonctions physiques, sensorielles, mentales ou psychiques. » (Articles L 323-10 et L 5213-1 du code du Travail)

    Pourquoi être reconnu travailleur handicapé ?

    La reconnaissance administrative du statut de travailleur handicapé permet à la personne de bénéficier de l’obligation d’emploi en entrant dans le champ de la loi du 11 février 2005.
    Elle peut ainsi avoir accès à différents dispositifs d’accompagnement, de soutien et à des aides financières, techniques et humaines.

    Être reconnu travailleur handicapé, c’est :

    • Accepter son handicap pour s’ouvrir des portes professionnellement.
    • Reconnaître son handicap pour travailler un projet professionnel en adéquation avec ses capacités.
    • Bénéficier du soutien du réseau de placement spécialisé Cap Emploi en partenariat avec Synergie Handicap pour le contrat d’apprentissage.
    • Être bénéficiaire de l’obligation d’emploi à laquelle sont soumis les employeurs privé et public.
    • Avoir une priorité d’accès à diverses mesures d’aides à l’emploi et à la formation.
    • Sans aucune limite d’âge (à partir de 16 ans) pour se reconvertir ou s’insérer par le contrat d’apprentissage.
    • Pouvoir recourir aux aides de l’AGEFIPH ou du FIPHFP, notamment accéder aux prestations de compensation de handicap.
    • Voir son handicap pris en compte par son entreprise.


    Lien utile : https://www.cnsa.fr/soutien-a-la-recherche-et-a-linnovation/resultats-de-recherche/devenir-travailleur-handicape

    Qu’est-ce la Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé (RQTH) ?

    La qualité de travailleur handicapé doit être reconnue par la Commission des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handicapées (CDAPH). La RQTH est un statut administratif sous la forme d’une notification de décisions de la CDAPH. L’évaluation de la demande de RQTH est effectuée par l’équipe pluridisciplinaire de la MDPH (Maison Départementale des Personnes Handicapées) qui la transmet ensuite à la CDAPH. La RQTH est attribuée pour une durée de 1 à 5 ans.


    Conditions d’âge :

    La RQTH peut être attribuée à toute personne âgée de plus de 16 ans, ou de 15 ans si elle est dégagée de l’obligation scolaire ou est autorisée à démarrer un apprentissage à cet âge.


    Liens utiles :
    https://www.cnsa.fr/documentation/cnsa_fiche_facilealire_rqth.pdf
    https://www.cnsa.fr/actualites-agenda/actualites/tout-savoir-sur-la-reconnaissance-de-la-qualite-de-travailleur-handicape-en-video

    Démarche pour obtenir une RQTH
    Les démarches pour être reconnu travailleur handicapé

    Dans certains cas, il est inutile de solliciter une RQTH.
    Vous êtes reconnu handicapé si vous êtes titulaire notamment de l’AAH, d’une rente accident du travail ou d’une pension d’invalidité. 
    Consultez la liste complète des titres donnant droit à ce statut.

    Comment faire une demande de Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé (RQTH) ?

    Un formulaire de demande est à retirer ou à télécharger à la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH) du lieu de résidence du demandeur.
    Il est également disponible auprès des Caisses d’Allocations Familiales (CAF) et de divers organismes sociaux. 
    Ce formulaire peut être téléchargé sur celien, et est à déposer ou à envoyer par courrier à la MDPH du lieu de résidence du demandeur.

    Lien utile : https://www.cnsa.fr/actualites-agenda/actualites/tout-savoir-sur-la-reconnaissance-de-la-qualite-de-travailleur-handicape-en-video


    Qu’est-ce qu’une Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH) ?

    Les MDPH ont été instaurées par la Loi n° 2005-102 du 11 février 2005. Il y a une MDPH dans chaque département. 
    Elles sont des guichets uniques pour tous les droits et toutes les prestations pour les personnes handicapées et leurs familles. 
    Elles sont, pour l’essentiel, placées sous la responsabilité du Conseil Général.

    Sur le site de la CNSA (Caisse Nationale de Solidarité pour l’Autonomie, vous trouverez des précisions sur les MDPH :
    https://www.cnsa.fr/parcours-de-vie/maisons-departementales-des-personnes-handicapees/la-mdph

    Lien vers l’annuaire des MDPH
    https://www.service-public.fr/particuliers/recherche?keyword=mdph&rubricFilter=annuaire


    La CDAPH :

    Une Commission des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handicapées (CDAPH) est créée au sein de chaque MDPH. 

    Elle prend des décisions relatives à l’ensemble des droits de la personne handicapée (orientation, attribution des prestations) sur la base de l’évaluation réalisée par l’équipe pluridisciplinaire et des souhaits exprimés par la personne handicapée dans le cadre de son projet de vie.

    Elle reconnaît la Qualité de Travailleur Handicapé (RQTH) et :

    • Se prononce sur l’orientation de la personne handicapée et les mesures propres à assurer son insertion scolaire ou professionnelle et sociale,
    • Désigne les établissements ou les services correspondants aux besoins de l’enfant ou de l’adolescent et aux besoins de reclassement et d’accueil de l’adulte handicapé.
    • Attribue : Statue sur l’accompagnement des personnes handicapées âgées de plus de soixante ans et hébergées dans les structures pour personnes handicapées adultes.
      • Pour les enfants : Allocation d’Éducation d’un Enfant Handicapé (AEEH)
      • Pour les adultes : la prestation de compensation (PCH), l’allocation pour adultes handicapés (AAH) et du complément de ressources, la carte d’invalidité, …

    Orientation professionnelle (orientation et soutien du projet de formation professionnelle)


    Ils peuvent vous aider :

    L’AGEFIPH

    Le réseau Cap Emploi

    Le réseau des Missions Locales Jeunes (ARML) en Occitanie

    Pôle Emploi Occitanie

     

     

  • Contrat d'apprentissage adapté
    Le statut de l’apprenti :

    L’apprenti devient salarié à part entière, il a les mêmes droits et devoirs que tous les autres salariés (salaire, couverture social, congés payés, retraite…). 

    Durée de la formation :

    La formation au CFA ne peut pas être inférieure à 400 heures par an.

    Si le contrat d’apprentissage est conclu pour une durée d’1 an, la durée de formation minimum est de 240 heures.

    Cependant, plus le diplôme est élevé, plus la durée de formation générale et technique est importante: elle est de 750 h par an pour un Baccalauréat Professionnel ou un Brevet de Technicien Supérieur.

    Selon les diplômes préparés et les CFA, vous passerez entre un quart et la moitié de votre temps en cours, soit un rythme d’alternance d’une semaine sur deux ou trois au centre.
    Le temps de formation au CFA est inclus dans le temps de travail.


    À quel âge peut-on devenir apprenti ?

    Pour les personnes en situation de handicap, le contrat d’apprentissage est accessible tout au long de la vie, le Décret n° 2009-596 du 26 mai 2009 ayant supprimé la limite d’âge pour les travailleurs handicapés.

    La durée d’un contrat d’apprentissage :

    Elle varie de 1 à 3 ans suivant le diplôme préparé et le type de métier.
    Pour les personnes reconnues travailleur handicapé, cette durée peut être prolongée d’un an.
    Il est possible de signer plusieurs contrats successifs afin de préparer différents diplômes. 

    Le maître d’apprentissage en entreprise :

    Il est la personne directement responsable de la formation de l’apprenti au sein de l’entreprise.
    Il peut être l’employeur ou un salarié majeur.
    Il assure l’acquisition par l’apprenti des compétences correspondante au diplôme préparé.

    La rémunération de l’apprenti :

    L’apprenti bénéficie d’une rémunération variant en fonction de son âge ; en outre, sa rémunération progresse chaque nouvelle année d’exécution de son contrat.
    Le salaire minimum perçu par l’apprenti correspond à un pourcentage du Smic ou du MCEO (Minimum Conventionnel de l’Emploi)

    Année d’exécution du contrat Age de l'apprenti
    - de 18 ans De 18 ans à 20 ans 21 ans et plus
    1ère année 25% 41% 53%
    2ème année 37% 49% 61%
    3ème année 53% 65% 78%


    Des dispositions conventionnelles ou contractuelles peuvent prévoir une rémunération plus favorable pour le salarié.
    En cas de succession de contrats, la rémunération est au moins égale au minimum légal de la dernière année du précédent contrat.

    Simulateur de calcul de rémunération

  • Les aménagements

    Certaines règles du contrat d’apprentissage sont aménagées pour les apprentis reconnus handicapés :

    • Aucune limite d’âge maximale pour une personne en situation de handicap et donc accessible tout au long de la vie professionnelle.
    • Sa durée varie entre 1 et 3 ans mais elle peut être prolongée d’un an lorsque l’état de l’apprenti handicapé l’exige. La durée maximale du contrat est de 4 ans,
    • L’examen médical doit être fait avant l’embauche,
    • Sur le déroulement de la formation : organisation de la formation dans un CFA ou dans un CFA Spécialisé permettant de bénéficier d’un soutien adapté, d’aides humaines, d’aménagements pédagogiques, de matériels adaptés ou d’un agencement spécifique de salles.
    • L’apprenti handicapé peut bénéficier d’un aménagement aux examens pour compenser son handicap :
      -Le tiers temps
      - Une reformulation des consignes
      - Et/ou un secrétariat

  • L 'offre en apprentissage


    Le guide 2018 des formations en apprentissage : https://www.laregion.fr/Guide-de-l-Apprentissage-2019-en-Occitanie#Telecharger-le-guide-de-l-apprentissage-2019

    Pour les apprentis en situation de handicap : https://www.laregion.fr/Je-suis-Apprenti-e#formation

    Vous trouverez sur le site l’apprentissage en région un grand nombre d’offres de contrat d’apprentissage disponibles en Occitanie : https://www.apprentissageenregion.fr/trouver-un-contrat-en-apprentissage/?r=


     

     

  • Contrat d'apprentissage du secteur privé

    Le contrat d’apprentissage est un contrat de travail conclu entre un apprenti et un employeur, il est établi sur un formulaire de type CERFA 10103*05 et est soumis à l’enregistrement par les chambres consulaires.

    Il permet de se former à un métier et d’acquérir un diplôme reconnu par l’état en alternant entre Centre de Formation d’Apprenti (CFA) et entreprise. La formation est gratuite et rémunérée et est assurée d’une part dans un CFA (ou section d’apprentissage) et d’autre part avec une entreprise par son maître d’apprentissage.

    Cette formation peut être aménagée pour être adaptée aux personnes en situation de handicap. On parle alors d’apprentissage adapté. En fonction de son handicap, l’apprenti(e) peut suivre des cours dans un Centre de Formation d’Apprentis Spécialisé (CFAS).

    Il permet d’obtenir un diplôme allant du niveau V au I (CAP au Bac + 5) :

    • CAP /  BEP (Certificat d’aptitude professionnelle / Brevet d’étude professionnelle)
    • Mention complémentaire
    • BP (Brevet professionnel)
    • BAC PRO (Baccalauréat professionnel)
    • BTS (Brevet de Technicien Supérieur)
    • LICENCE
    • MASTER
    • INGENIEUR


    L’enregistrement des contrats  s’effectue à :

    • la chambre de commerce et d'industrie (CCI), pour toute entreprise inscrite au RCS, une association ou une profession libérale (il est possible de saisir le contrat d'apprentissage en ligne) ;
    • la chambre des métiers et de l'artisanat, s'il est artisan ;
    • la chambre d'agriculture, s'il dirige une exploitation agricole (sauf artisan rural) ;
    • l'unité territoriale de la Direccte, si l'employeur est une association ou une profession libérale non immatriculée au RCS, ou appartient au secteur public non industriel et commercial ;
    • au registre des entreprises, pour un établissement situé en Alsace-Moselle.
  • Le contrat d'apprentissage du secteur public

    Il y a en France trois grandes fonctions publiques :

    La fonction publique d’État :

    Les emplois de la fonction publique d’État se répartissent entre les administrations centrales de l’État et les services déconcentrés.

    Il s’agit dans le premier cas des services centraux des ministères, situés généralement à Paris, ayant en charge la conception et la coordination des actions de l’État au niveau national.
    Dans le deuxième cas, ils concernent les actions de l’État au niveau de la région et du département (préfectures, rectorats, directions départementales…).
    De nombreux fonctionnaires exercent leurs fonctions dans les établissements publics d’enseignement (universités, lycées, collèges), ainsi que dans les établissements publics administratifs rattachés aux différents ministères. 

     

    La fonction publique territoriale :

    La fonction publique territoriale regroupe les personnels des collectivités territoriales (communes, départements, régions), des structures intercommunales (communautés d’agglomérations, communautés de communes…) et de leurs établissements publics.

     

    La fonction publique hospitalière :

    Elle regroupe, à l’exception du personnel médical (médecins, biologistes, pharmaciens et orthodontistes), l’ensemble des emplois des établissements suivants :

    • les établissements d’hospitalisation publics;
    • les maisons de retraite publiques;
    • les établissements publics ou à caractère public relevant des services départementaux de l’aide sociale à l’enfance;
    • les établissements publics pour mineurs ou adultes handicapés ou inadaptés;
    • les centres d’hébergement et de réadaptation sociale publics ou à caractère public.  

     

    Le contrat d’apprentissage dans le secteur public :

    L’apprentissage est un dispositif de formation initiale en alternance dans le cadre d’un contrat de travail : tout en travaillant dans une collectivité territoriale, l’apprenti(e) suit des cours dans un Centre de Formation d’Apprentis (CFA) ou une section d’apprentissage (Université, École d’Ingénieurs, Lycée…).

    L’apprenti(e) est alternativement dans la collectivité sous la conduite d’un maître d’apprentissage et dans le centre de formation avec des formateurs.
    Le savoir professionnel acquis dans la collectivité d’accueil est complété par des cours de formation générale et technologique en vue de l’obtention d’un diplôme ou d’un titre enregistré au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP).

    La formation peut être aménagée pour être adaptée aux personnes en situation de handicap. On parle alors d’apprentissage adapté.

    En fonction de son handicap, l’apprenti(e) peut suivre des cours dans un Centre de Formation d’Apprentis Spécialisé (CFAS). Il permet d’obtenir un diplôme allant du niveau V au I (CAP au Bac + 5) :

    • CAP /  BEP (Certificat d’Aptitude Professionnelle / Brevet d’Étude Professionnelle)
    • Mention complémentaire
    • BP (Brevet professionnel)
    • BAC PRO (Baccalauréat professionnel)
    • BTS (Brevet de technicien supérieur)
    • LICENCE
    • MASTER
    • INGENIEUR

    Niveau V  BEP/CAP Brevet d’Études Professionnelles Certificat
    d’Aptitude Professionnelle
    Niveau IV  BAC/BT Baccalauréat Brevet de Technicien
    Niveau III BTS/DUT

    Brevet de technicien supérieur Diplôme Universitaire de Technologie

    Niveau I et II  INGENIEUR/LICENCE…

    Formation de niveau égal ou supérieur à
    celui des écoles d’ingénieurs ou de la licence.


    Pour plus d’information sur le contrat d’apprentissage dans le secteur public, lien vers  le site du FIPHFP (Fond d’Insertion pour les Personnes Handicapées dans la Fonction : http://www.fiphfp.fr/

     

    Lieu de formation :

    Les apprentis d’une administration publique reçoivent leur formation dans un centre de formation des apprentis (CFA) ou une section d’apprentissage de lycée professionnel.


    Toutefois, un CFA peut passer une convention avec un ou plusieurs centres de formation gérés par l’un des employeurs publics ou avec le centre national de la fonction publique territoriale (CNFPT) lorsque l’apprentissage se déroule dans une collectivité locale (région, département, commune) ou un de ses établissements publics administratifs.


    Ces établissements de formation assurent alors des formations théoriques et mettent à la disposition duCFA des équipements pédagogiques ou d’hébergement.

     

     

    L’enregistrement des contrats :

    L’enregistrement des contrats d’apprentissage, ce fait auprès de la DIRECCTE.

     

    Rémunération de l’apprenti secteur public :

    Le salaire perçu est égal au pourcentage du Smic donnant le salaire minimum de l’apprenti dans le secteur privé ou le secteur public industriel et commercial augmenté :

    • d’aucun point, lorsque le diplôme préparé est de niveau inférieur à celui du baccalauréat,
    • de 10 points lorsque le diplôme préparé est de niveau du baccalauréat (niveau IV),
    • de 20 points lorsque le diplôme préparé est de niveau supérieur à celui du baccalauréat.
    • Le contrat d’apprentissage, un contrat gagnant-gagnant !
      Age de l'apprenti Niveau V préparé Niveau IV préparé Niveau III préparé
       Année du contrat    Année du contrat    Année du contrat
     1ère 2ème 3ème 4ème 5ème 6ème 7ème 8ème 9ème
    - 18 ans   25 % 37 % 53 % 35 % 47 % 63 % 45 % 57 % 73 %
     18 - 20 ans  41 % 49 % 65 % 51 % 59 % 75 % 1 % 69 % 85 %
     21 ans et + 53 % 61% 78 % 63 % 71 % 88 % 73 % 81% 98 %
    Droit sociaux :

    L’apprenti est affilié :

    • au régime général de la sécurité sociale,
    • et au régime complémentaire de retraite institué au profit des agents non titulaires des fonctions publiques d’État, territoriale et hospitalière.

    En cas de chômage, l’apprenti est indemnisable dans les mêmes conditions particulières qu’un agent public.

     

  • Les avantages du contrat d'apprentissage
    Pour l’employeur :
    • UN COLLABORATEUR (TRICE) FIABLE :
      • 93 % des employeurs ayant embauché une personne en situation de handicap se déclarent satisfaits et soulignent sa forte motivation, sa réelle implication et assiduité au travail.
      • Souvent une expérience enrichissante, bénéfique et positive pour les équipes de travail.
      • Si votre entreprise est positionnée sur un secteur en tension, recruter une personne handicapée en apprentissage peut être une solution.
      • L’avantage de pouvoir former une personne à (votre) vos méthodes et votre culture d’entreprise.  

       

    • LES ATOUTS DU CONTRAT D ‘APPRENTISSAGE ADAPTÉ :
      • Aucune limite d’âge maximum ne s’applique pour le recrutement d’une personne en situation de handicap, un atout de taille pour pouvoir choisir un collaborateur (trice) qui a déjà de l’expérience et s’appuyer sur des compétences issues de parcours humains et professionnels précieux.
      • L’assurance de transmettre votre savoir-faire.
      • La possibilité pour le maitre d’apprentissage de former jusqu’à 2 apprentis en même temps.
      • Une période d’essai de 2 mois.
      • Ne rentre pas dans l’effectif de l’entreprise.
      • La réponse à votre obligation d’emploi de travailleurs handicapés. (Pour les entreprises de + de 20 salariés)
      • L’exonération totale ou partielle de votre taxe d’apprentissage (taxe obligatoire).
      • La garantie d’un suivi tout au long du contrat par les référents handicap des CFA.
      • Des aides financières et techniques.

       

    Pour l’apprenti :

    Une formation diplômante en alternance en entreprise et en centre de formation.

    • Aucune limite maximum d’âge.
    • Une qualification sur un métier.
    • Une expérience professionnelle sur le terrain.
    • Une reconversion professionnelle par la voie de l’apprentissage à tout âge.
    • Un salaire.
    • Une rémunération exonérée d’impôt (dans la limite du SMIC).
    • Des aides financières.
    • Des mesures pour compenser le handicap.
    • 2/3 des jeunes apprentis décrochent un emploi à l’issue de leur contrat d’apprentissage (Ingrid Lemelle, La Dépeche Emploi, 03/01/2011)*

     

  • Contacts

    Vous pouvez joindre nos services administratifs pour répondre à toutes questions nécessaires à l'aboutissement de votre projet.
    Téléphone du CFAS : 04.68.79.27.42
    Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

    Vous pouvez également contacter directement le chargé(e) de Missions Entreprise selon le territoire concerné :

     

    Contacts CFAS SH

 

 SHs flyer juin2019 emploi

 

SHs flyer juin2019 handicap

Additional Info

  • Contact

    Téléphone : 04 67 50 05 96

    Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

     

     

Qu’est-ce que la fonction publique ?

Il y a en France trois grandes fonctions publiques :

 

La fonction publique d’État :

Les emplois de la fonction publique d’État se répartissent entre les administrations centrales de l’État et les services déconcentrés.

Il s’agit dans le premier cas des services centraux des ministères, situés généralement à Paris, ayant en charge la conception et la coordination des actions de l’État au niveau national. Dans le deuxième cas, ils concernent les actions de l’État au niveau de la région et du département (préfectures, rectorats, directions départementales…). De nombreux fonctionnaires exercent leurs fonctions dans les établissements publics d’enseignement (universités, lycées, collèges), ainsi que dans les établissements publics administratifs rattachés aux différents ministères. 

 

La fonction publique territoriale :

La fonction publique territoriale regroupe les personnels des collectivités territoriales (communes, départements, régions), des structures intercommunales (communautés d’agglomérations, communautés de communes…) et de leurs établissements publics.

 

La fonction publique hospitalière :

Elle regroupe, à l’exception du personnel médical (médecins, biologistes, pharmaciens et orthodontistes), l’ensemble des emplois des établissements suivants :

  • les établissements d’hospitalisation publics;
  • les maisons de retraite publiques;
  • les établissements publics ou à caractère public relevant des services départementaux de l’aide sociale à l’enfance;
  • les établissements publics pour mineurs ou adultes handicapés ou inadaptés;
  • les centres d’hébergement et de réadaptation sociale publics ou à caractère public.  

 

Le contrat d’apprentissage dans le secteur public :

L’apprentissage est un dispositif de formation initiale en alternance dans le cadre d’un contrat de travail : tout en travaillant dans une collectivité territoriale, l’apprenti(e) suit des cours dans un Centre de Formation d’Apprentis (CFA) ou une section d’apprentissage (Université, École d’Ingénieurs, Lycée…).

L’apprenti(e) est alternativement dans la collectivité sous la conduite d’un maître d’apprentissage et dans le centre de formation avec des formateurs. Le savoir professionnel acquis dans la collectivité d’accueil est complété par des cours de formation générale et technologique en vue de l’obtention d’un diplôme ou d’un titre enregistré au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP).

La formation peut être aménagée pour être adaptée aux personnes en situation de handicap. On parle alors d’apprentissage adapté.

En fonction de son handicap, l’apprenti(e) peut suivre des cours dans un Centre de Formation d’Apprentis Spécialisé (CFAS). Il permet d’obtenir un diplôme allant du niveau V au I (CAP au Bac + 5) :

  • CAP /  BEP (Certificat d’Aptitude Professionnelle / Brevet d’Étude Professionnelle)
  • Mention complémentaire
  • BP (Brevet professionnel)
  • BAC PRO (Baccalauréat professionnel)
  • BTS (Brevet de technicien supérieur)
  • LICENCE
  • MASTER
  • INGENIEUR

 

Niveau V BEP/CAP Brevet d’Études Professionnelles Certificat   d’Aptitude Professionnelle Niveau IV BAC/BT Baccalauréat Brevet de Technicien Niveau III BTS/DUT Brevet   de technicien supérieur Diplôme   Universitaire de Technologie Niveau I et II INGENIEUR/LICENCE… Formation de niveau égal ou supérieur à   celui des écoles d’ingénieurs ou de la licence.

Page 1 sur 3