Les formations au CAP en 3 années

 Première  année :

 

Cette première année, essentielle, est dite de « remise à niveau et de remobilisation».
L'alternance est de 2 jours en antenne pédagogique pour les enseignements généraux (environ 420 h annuelles) et 3 jours en entreprise pour la pratique professionnelle. 

Outre l'enseignement qui participe à la consolidation des connaissances générales (lecture, écriture, calcul), les objectifs visés portent également sur le développement de l’autonomie, l’affirmation de soi, les qualités relationnelles, la capacité d’adaptation dans l'emploi et la prise d’initiatives.  

A cet effet, l’équipe travaille à la remobilisation des capacités du jeune très souvent en perte de confiance par rapport à lui-même (image de soi dévalorisée) consécutive à des situations d’échec scolaire répétées dans le passé qui se traduisent par une difficulté à s’inscrire dans une dynamique de projet.  

 

Notre méthode de travail est basée sur la construction progressive et personnalisée d’un projet pour chaque apprenti dont il devient acteur.

Une première évaluation diagnostique


Elle permet au jeune dès l’entrée en formation de faire le bilan de ses acquis et de ses capacités tant scolaires que sociales.
Ces constats vont permettre à l'apprenti et au formateur d'élaborer et/ou consolider un projet personnalisé et professionnel réaliste.
Les moyens mis en œuvre concourent à lui faire acquérir et/ou développer les prérequis nécessaires à une bonne intégration en CFA et en entreprise.  

 

 

Les apprentissages

 

Nous abordons donc les apprentissages pédagogiques afin de répondre aux besoins d’ordre social et professionnel repérés dans le cadre de la formation. Cette approche globale suppose une collaboration directe avec le maitre d'apprentissage en entreprise et des bilans réguliers pour ajuster au mieux les liens entre théorie et pratique. Le livret d'apprentissage accompagne le jeune dans tous les secteurs de sa formation et facilite les relations entre l'employeur et le formateur tout en permettant la transmission des informations utiles. La famille et/ou l'institution partenaire de l'accompagnement sont sollicitées pour contribuer, chaque fois que nécessaire, au bon déroulement du projet.

 

Un dossier professionnel


Il est constitué par l'apprenti au long de l'année scolaire pour être présenté aux épreuves orales du Certificat de Formation Général délivré par l'Education Nationale. 

 

Nous axons les apprentissages scolaires essentiellement sur les matières de base: 

  • Lecture (déchiffrage et compréhension), 
  • Langage écrit et parlé (vocabulaire, expression, transcription, correcteur orthographique)
  • Calcul (compter, mesurer,  maitrise des mécanismes opératoires, calculette).

 

 Les outils et la pédagogie


  • Outils informatiques et de logiciels adaptés pour faciliter un travail individuel intégrant le traitement et la mise en forme de texte et d'images, des recherches internet, des formations interactives...participant au développement des capacités de communication moderne. Nous cherchons à développer la concentration et la mémorisation.
  • Expression orale par des exercices de prises de parole sur la base de restitution professionnelle, jeux de rôles, débats. 
  • Connaissance du monde de l’entreprise et de la législation du travail, respect des règles sociétales et découverte de l’environnement économique, social et culturel.
  • Informations en matière de prévention des risques, de santé et d'accès à la citoyenneté.
  • Aspects utiles de la vie quotidienne tels que la gestion du budget, les démarches administratives courantes, l'assurance maladie, le logement, l'alimentation...
  • Accompagnement à la préparation du permis de conduire et plus particulièrement au code de la route. 

 

Nous nous efforçons d'être à l'écoute des apprentis et recueillir leurs préoccupations, inquiétudes et autres interrogations afin de prévenir un éventuel découragement. Nous entretenons un dialogue permanent basé sur la confiance pour leur restituer les difficultés à surmonter et valoriser leurs réussites.

 

Deuxième et troisième années

 

L'apprenti est inscrit dans le CFA du métier préparé et intégre le dispositif d'apprentissage ordinaire. A ce titre, il bénéficie d'une alternance d’une semaine de cours et de trois semaines en entreprise.    

 

 

Actions de soutien


En accord avec son employeur, des actions de « soutien » sont mises en place par le CFAS durant les trois semaines en entreprise à raison d'une à deux journées par mois.  

 

Ce temps de soutien permet à l'apprenti de faire le point sur les difficultés qu’il a rencontrées au CFA, de reprendre avec lui certaines matières ou de l'aider à préparer des dossiers pour la session suivante. Autant que possible, le formateur adapte ses interventions en fonction des besoins de chacun.  Il oriente, conseille, explique et rassure parfois le jeune afin de l'encourager dans l'évolution de ses apprentissages.  

 

En fonction de ses capacités, il peut être convenu que l'apprenti soit partiellement exempté de ces soutiens pédagogiques pour privilégier, en accord avec l'employeur, sa pratique professionnelle. 

 

 

Carnet de liaison


Un carnet de liaison permet de faire le lien entre le CFA et le CFAS afin de préciser les attentes et les besoins de l'apprenti identifiés par les intervenants durant la formation. Dans la mesure du possible, le formateur du CFAS participe aux conseils de classe organisés par le CFA, il est destinataire des bulletins de notes semestriels et informé de l'assiduité en cours de l'apprenti dont il est référent.  
Dans tous les cas, une étroite collaboration est établie entre les intervenants afin de réduire les risques d'échecs et faciliter la mise en place de moyens susceptibles de maintenir l'apprenti dans une dynamique positive. 

 

Au terme de l'apprentissage :  l'équipe du CFAS accompagne l'accès à l'emploi ou une éventuelle poursuite de la formation initiale en mention complémentaire, Brevet Professionnel ou Bac Pro.
En cas d'échec, un redoublement est possible par avenant au contrat d'apprentissage initial après accord des parties.

 

Cartographie de nos antennes

 

École de l'apprentissage adaptée


La Région Languedoc Roussillon a mis en place un projet "école de l'apprentissage" dans l'objectif de renforcer l'égalité des chances en offrant aux publics les plus éloignés de l'emploi, la possibilité d'enclencher une dynamique d'insertion professionnelle par la voie de l'apprentissage.